Solide solitude.

2

 

solitude

En ce moment j’ai réellement l’impression d’être dans une solitude réelle. Un de ces isolements, ou quand tu en parles la personne a l’air de vouloir prendre encore plus ces distances. Comme un mal contagieux.

Ce n’est pas se victimiser que de ressentir ce sentiment. Ce que l’on oubli,  ce n’est en rien un mal, mais bien une sensation qui grandit en nous. Il se nourrit du vide alentour. Plus le néant se propage plus on le sent. Ce n’est ni une mauvaise ni une bonne sensation, tout dépend comment on l’a nourri. La solitude nous prend au dépourvut.

Il me semblait être bien.

Puis un matin, je l’ai senti.

Avec ma famille  chacun vaquait à ses occupations. Je ne m’en suis pas cachée. Ma solitude exposée, rien de plus n’arriva. Rien, ma solitude avait encore tout loisir à ce nourrir. J’ai beau me débattre elle est encore là. C ‘est fou comme c’est tenace, ça colle à la peau. Je comprends alors qu’il faut la laisser prendre sa place, elle n’est pas contre nous mais  pour nous. C’est là, la réelle compagne du moment. Ce n’est pas mauvais ni méchant. Nous revenons vers nous trop brutalement. La solitude reste là, ce n’est pas une fatalité.

Le seul souci est que quand j’ai besoin de quelqu’un j’ai beau le dire clairement. Il me semble que clairement on m’oublie, alors encore une fois elle grandit. Elle se nourrit du rien… La solitude est alors ma seule compagne.

 

 

Rien de bien méchant, juste une petite sensation.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s