Nostalgie rose

eadg

 

Hello,

Lire la suite « Nostalgie rose »

Publicités

#PopCultureStyle: hippie Totoro

IMG_5403

Hello!

Après deux articles autour du dessin (un jeu et une BD), c’est le retour du PopCultureStyle (une explication en fin d’article) est donc d’une tenue autour d’un thème ; on se retrouve avec le monstrueux et néanmoins sympathique Totoro.

Ce film des studios Ghibli, retrace les aventures d’un père et deux filles Satsuki (l’aînée) et Mei (la cadet) qui emménage dans un nouvel environnement : la campagne. C’est en approvisionnant les alentours que nos jeunes héroïnes se retrouvent nez à nez avec un monstre amical. L’histoire est un conte pour enfant qui se base sur le folklore japonais.

Pour ce qui est de ma tenue, j’ai repris les couleurs de l’aînée Satsuki. Une robe jaune, des sandales à fleurs bucolique pour un petit air de campagne. Je n’étais pas toute seule dans mon aventure photographique, je fus accompagné de la jolie Mei (Les carnets d’Alice) et de la fée Totoro (Ninaahbulle). Une superbe après- midi! J’ai eu plaisir à voir comment se déroule une séance photo, et accessoirement y être prise en photo.

Lire la suite « #PopCultureStyle: hippie Totoro »

L’atome- Khalil Gibran

Myriame

Hello,

J’ai retrouvé un travail fait il y a un certain temps pour illustré une prose de mon auteur préféré Khalil Gibran♥. Je pourrais la lire une centaine de fois sans être ennuyée.  J’y ai mis beaucoup du mien dans cette mini BD autour de son texte. D’ailleurs vous verrez surement d’autres dessins autour de cet écrivain.

On se retrouve ce lundi pour le  #PopCultureStyle (rdv chaque fin de mois :).

Bonne soirée.

Lire la suite « L’atome- Khalil Gibran »

Forget: cette histoire dont vous êtes le héros!

Myriame

Hello,

Voilà une histoire incomplète que j’ai réalisé,   Je me suis dis pourquoi pas faire un jeu ♥. Un jeu de la même façon des livres à la mode dans les années 90 (ça me rajeunit tout ça) « dont vous êtes le héros » ou du cadavre exquis.

Règle du jeu:  

Le but est avant de soumettre une idée pour la suite.

Il faut en commentaire :

  • trouver de quelle histoire jeunesse (album) est tirée la dernière image. Vous pouvez demander des indices.

La suite peut- être farfelue,  triste, merveilleuse… A vous d’imaginer ce qui peut arrivé aux deux héros. La suite sera intégrée dans cette article (dans un délais d’une semaine, à compté de la réponse).

Pour la seconde phase en dessous de l’image du premier participant, une petit question (rien de méchant, hein!) . Le premier qui répond peut inventer une suite etc…

Les gagnants

Auront  leurs  idées  soigneusement faite et un remerciement  pour l’intérêt porté par mon jeu.

Une fin

Bien sur il faut une fin. Un moment, il faudra conclure (on verra en  temps voulut).

Bonne lecture

Lire la suite « Forget: cette histoire dont vous êtes le héros! »

Petite enquête sur la création de l’Artiste moderne

 5

histoire de l'art.jpg
Tout commence par ce poste sur Instagramme.

Hello,

Personnellement me qualifier d’artiste sonne faux à mes oreilles. En trainant  sur les réseaux sociaux, une chose paraissait naturelle le « #artiste ». Ceux qui le mettent,  se définissent comme Artistes (dans le sens moderne du terme). Pour beaucoup, en voyant leurs travaux on ne peux que les qualifier d’Artistes. Cela va de soi.  En postant un petit dessin, je me suis fait la question (celle- ci dessus). Quand peut-on dire que l’on est « Artiste »?

Cette question m’a réellement travaillé, j’ai réfléchit à une manière à satisfaire ma curiosité. Ne me définissant pas comme-t- elle, je peux définir ce qu’est être un Artiste. J’ai fait quelques lectures et recherchent.  Je vous propose une assez longue réflexion, sur l’artiste. Pas le conventionnel (conf. académisme) qui reste une grande source  d’inspiration. Je vous laisse avec ma réflexion à travers  3 œuvres qui me semblent être des œuvres ruptures, qui m’ont aussi touché personnellement et un lieu qui semble d’être un entre- deux: le musée d’Orsay.


Lire la suite « Petite enquête sur la création de l’Artiste moderne »

Un corps pour Ambre ou les 25H BD

2

Hello,

Un petit article pour vous présenter une de mes participation au 25h de la BD et de l’illustration 2016 qui est le cousin germain des  23h de la BD. Ces deux événements sont organisés de façon bénévole par une superbe équipe autour de la charismatique Zia (Dieu incontesté). Un gros travail donc pour orchestrer tous les artistes en herbe ou confirmés qui se réunissent pendant 23h ou 25h non- stop afin de créer une BD autour d’un thème et d’une contrainte donnée le jour même par le parrain.

En  2016, la parraine Joranne Bagnoule  donna:

Thème : « YOKAI »- Contrainte : « A l’envers »

 

Ne sachant pas lire (hein pour pas changer), je me suis lancée sans trop réfléchir: pot de peinture, vieille couverture, un cousin, des pinceaux, des feuilles en pagaille, feutre, crayon, stylo…

Mon interprétation fut loin d’être des plus originales, je ne suis pas une personne pessimiste ou défaitiste. Avec cette histoire, j’ai voulu traiter d’un sujet assez grave, la dépression.

Avant de vous mettre le résultat, il m’a semblé intéressant de revenir sur sa conception. En lisant des albums, BD, on peut trouver des idées dans la création d’histoire et d’illustration ou du découpage des planches. Pour ma part je suis partie plus sur un album. Il m’est apparue normal avant de me lancer de penser à plusieurs choses: Lire la suite « Un corps pour Ambre ou les 25H BD »

#PopCultureStyle: dans l’antre de la siréne

 

cropped-cropped-11.png

Hello,

Et de trois et surement le plus drôle à faire. M’étant arrivée pas mal de bricole, la petite sirène a été au cours de ces derniers jours une source d’inspiration niveau dessin (un super projet en cours avec un article  prochainement) et « vestimentairement » parlant.

C’est avec le #PopCultureStyle crée par Ninaah Bulle et Les carnets d’Alice, que le thème est donné, à nous ensuite de créer un univers vestimentaire autour de la petite sirène. A la fin de l’article vous retrouverez les autres tenues et de belles sirènes ♥. Lire la suite « #PopCultureStyle: dans l’antre de la siréne »